Comment parier sur le Hockey sur glace?

Bien qu’il ne bénéficie pas de la même popularité que certaines disciplines comme le football, le tennis ou le basketball, le hockey sur glace occupe une place de plus en plus importante chez les bookmakers. Au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe du Nord, les férus de ce sport sont très nombreux. Si vous songez à votre tour parier sur ce sport, le présent article vous apprendra comment devenir un as du pari sur le hockey sur glace.

Sites de paris sportifsBonusCode promo
Cbet


Jusqu'à 500€ Se rendre sur le site
Royal Spinz


Jusqu'à 150€ Se rendre sur le site

Le sport idéal pour les bookmakers

À l’instar du football, ou du basketball, le hockey sur glace est un sport particulièrement riche en termes de choix de paris. En Amérique du nord, il existe une ligue populaire connue sous le nom de NHL et qui contient plus de 30 équipes. Des équipes canadiennes et américaines qui se disputent chaque année la première place en jouant 82 matchs à domicile et à l’extérieure le long de la saison.

Un nombre de matchs égale à ce que peut proposer un championnat de football européen par exemple. En l’occurrence, ce nombre important de confrontations le long d’une seule saison laisse énormément de choix pour le parieur sur le hockey sur glace. Un parieur qui devra toutefois faire attention à suivre les cotes proposées par les bookmakers se caractérisant par leur instabilité lorsqu’il s’agit de ce sport. En soi, rien qui diffère du football ou d’autres disciplines plus populaires.

Les types de paris sur le hockey sur glace

Parier sur le hockey sur glace est un jeu d’enfant aussitôt que vous aurez compris les mécanismes caractérisant ce type de pari. Et pour parier sur le hockey sur glace, il est primordial de connaître les types de paris disponibles pour le sport.

  • Le pari à handicap « The Puckline »

Le pari appelé « The Puckline » reprend exactement le même principe que le run handicap dans le baseball. Autrement dit, la plateforme de paris sportifs octroie un handicap de 1,5 buts à l’équipe de hockey de votre choix. Néanmoins, ce type de paris peut s’avérer compliqué à concrétiser et il est souvent difficile d’obtenir le résultat escompté sur le hockey sur glace. Effectivement, gardez en tête que peu de buts sont marqués lors d’un match de hockey, contrairement au football américain ou au baseball, ce qui laisse finalement peu de choix au hasard. Pour cette raison, ce type de pari ne bénéficie pas de la même popularité que l’autre type de pari appelé « The Moneyline ».

  • Le pari simple « The Moneyline »

Il s’agit du pari simple dont le principe est le même pour quasiment toutes les disciplines sportives. En d’autres termes, en choisissant ce type de pari, vous allez devoir parier sur le vainqueur sans prendre en considération d’autres facteurs, comme le pari à handicap. Effectivement, le pari dit « The Puckline » s’avère particulièrement compliqué sur le hockey sur glace et il est assez rare d’obtenir les résultats escomptés. Sur le hockey sur glace il est par ailleurs recommandé d’effectuer des paris simples au vu du très peu de buts marqués lors d’un match, comme dans le football. Autrement dit, il est plus facile d’anticiper sur la victoire de l’équipe de votre choix.

Dans d’autres situations toutefois, lorsque l’équipe favorite bénéficie d’une cote supérieure à 1,50 par exemple, le pari handicap peut s’avérer un choix judicieux de la part du parieur. Effectivement, en « Puckline » vous avez la possibilité de combiner jusqu’à deux paris. Ainsi, si jamais l’équipe favorite sort vainqueur avec un écart ne dépassant pas un seul but, vous pouvez empocher le gain de vos deux paris.

Facteurs à prendre considération pour optimiser ses chances de succès

Pour optimiser vos chances de remporter vos paris en hockey sur glace, commencez par choisir le type de pari qui corresponde à vos besoins et au contexte du match, mais pas seulement. Effectivement, d’autres facteurs doivent être pris en considération si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises et maximiser vos chances de remporter vos paris.

  • Le gardien des cages

La NHL est un championnat comportant 82 matchs tout au long de la saison. De même que pour les championnats de football, les matchs sur hockey sur glace s’enchaînent sur un rythme régulier et intense laissant au final très peu de temps de repos aux joueurs. Pour cette raison, les gardiens de cages en hockey sur glace prennent généralement une journée de repos entre les matchs de manière à être en forme pour la suite de la compétition.

Au vu de l’importance des gardiens dans ce sport, il est particulièrement prudent de se renseigner sur la disponibilité du gardien de votre équipe favorite le jour de votre pari. En effet, si jamais le gardien de votre équipe n’est pas titulaire, il est préférable d’être raisonnable dans le choix de son pari ce jour en question.

  • L’infériorité numérique sur le terrain

En football, si votre équipe favorite retrouve à 10 contre 11, les chances que votre pari aboutisse à un résultat favorable s’amenuisent considérablement, c’est un fait. S’agissant du hockey sur glace, le facteur de l’infériorité numérique est tout aussi, voire plus important. Il existe même un terme anglophone « Power Play » définissant une situation dans laquelle une équipe se retrouve en infériorité numérique face à son adversaire, pour un laps de temps déterminé. Sur ce point, il est essentiel de connaître la manière dont votre équipe évolue en infériorité numérique avant de jeter votre dévolu sur elle lors de votre pari.

Pour ces raisons, il est vivement recommandé de se renseigner sur les statistiques de votre équipe lors des matchs précédents pour correctement anticiper le résultat de la rencontre. Il existe à ce titre des sites spécialisés dans ce genre de statistiques. Vous allez ainsi connaître le pourcentage de réussite d’une équipe qui évolue en infériorité numérique, ainsi que ses chances de marquer en ayant un joueur de plus vis-à-vis de l’équipe adverse, entre autres. Autant de chiffres et de points à prendre en compte si vous souhaitez réaliser le pari presque parfait.

  • Faut-il parier sur le nombre de buts ?

Comme nous l’avons préalablement mentionné, en hockey sur glace, il est préférable d’effectuer des paris simples au vu du très peu de buts marqués lors d’une confrontation. Généralement, la majorité des paris effectuée lors d’un match de hockey sur glace se font sur la base des buts marqués lors d’un match.

Toutefois, si vous comptez parier sur le nombre de buts, il est préférable de ne pas prendre en considération le facteur des différences de buts. Effectivement, le « goal average » s’il n’est pas soigneusement étudié peut considérablement induire en erreur le parieur en lui exposant une réalité complètement biaisée.

En l’occurrence, il est plutôt préférable d’étudier le nombre de buts que marque une équipe en moyenne. Pour cette raison, évitez de prendre le « goal average » comme facteur déterminant lors de votre pari et préférez-lui à la place le paramètre des buts inscrits en moyenne par l’équipe de votre choix. Ici encore, étudier statistiquement votre équipe avant de valider votre pari peut s’avérer judicieux. Par exemple, renseignez-vous sur le nombre de buts inscrits par votre équipe lors des matchs précédents.

Pour finir, on vous conseille vivement d’étudie le facteur « domicile » et « extérieur ». En effet, observez les tendances de victoire ou de défaite de votre équipe selon qu’elle joue à l’extérieur ou à domicile. Bref, autant de facteurs à prendre en compte si vous souhaitez devenir à votre tour un as du pari en hockey sur glace.